Plus que quelques jours pour s'inscrire à la formation sur la taille des petits fruitiers ...

+ Afficher le menu

La Cense d'Hortésie - écosystème cultivé en permaculture

Pascal De Lessines, porteur du projet La Cense d'Hortésie

Interview/documentaire réalisé par Luc Dechamps, photographe, compositeur, réalisateur et producteurs de films tels que Les semeurs de vie, Ici la terre et On a le Temps.

vm5 ferraris

Historique de la Cense d'Hortésie


C'est en 2017 que germe l'idée de la Cense d'Hortésie dans l'esprit de celui qui sera son concepteur. Durant près de deux ans se succèderont les formations, les stages et le design du terrain, jusqu'aux premiers coups de pelles et la plantation des premiers arbres à l'automne 2018. Suivront alors les plantations des arbustes à petits fruits, la construction du hangar, le montage de la serre et des commodités, le creusement de la mare et enfin l'arrivée du wigwam, ce fabuleux logement insolite au milieu du verger et du pré fleuri. Viendront alors les premières récoltes, les premières formations, beaucoup de rencontres et de belles amitiés indéfectibles ... Aujourd'hui, tout pousse et tout jardine, et l'aventure continue !

Mais qui est donc Hortésie ?!?

Tout le monde connaît Jean de la Fontaine, le célèbre poète et fabuliste (entre autres) du XVIIe siècle.

Mais bien peu de gens connaissent son long poème Le Songe de Vaux, écrit pour Nicolas Fouquet, surintendant des finances du roi Louis XIV, afin de célébrer les fastes de son somptueux domaine qu'est le château de Vaux-le-Vicomte.

Car Nicolas Fouquet, qui confondait sans doute un peu les finances de l'Etat et les siennes, a su s'entourer des meilleurs artistes du moment pour réaliser son château, et notamment le peintre Charles Le Brun, l’architecte Louis Le Vau et le créateur de jardins à la française André Le Nôtre.

La Fontaine met en scène quatre muses qui vont concourir pour faire reconnaître laquelle a le plus contribuer aux splendeurs du château de Vaux-le-Vicomte. Ces muses sont Apellanire (qui représente la peinture et donc Charles Le Brun), Palatiane (qui représente l’architecture et donc Louis Le Vau), Calliopée (qui représente la poésie et donc Jean de la Fontaine lui-même) et Hortésie (qui représente la création de jardins et donc André Le Nôtre).

Si Jean de la Fontaine reconnaît dans son texte les grandes qualité de chacune des muses (et donc de ses amis et rivaux artistes), il revendique toutefois la prééminence de la poésie sur la peinture, l'architecture et le jardinage, car que seraient ces arts sans la poésie pour les décrire et les sublimer ?

Envie d'aller plus loin ? On vous a mis la harangue d'Hortésie dans Le Songe de Vaux dans notre blog.

61mmzwcnpsl
hbx4cense new 1
hbx4cense new 21
hbx4cense new 6
hbx4cense new 9
hbx4cense new 22

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

J'ai déjà un compte,